Chat with us, powered by LiveChat

Voyageons ensemble pour un séjour responsable à Carnac

Pendant nos vacances à Carnac, on est sensible à notre impact sur l’environnement et on pense aux générations futures. Afin qu’ils puissent découvrir toute la beauté de Carnac, ses trésors du patrimoine, ses paysages à couper le souffle et son environnement naturel tel que nous les (re)découvrons aujourd’hui, il est important de les préserver.

Pour cela nous choisissons une approche responsable pour notre séjour et essayons de réduire les traces de notre voyage. Mais comment faire concrètement pour concilier plaisir et respect de l’environnement ?

En Bretagne, sur ce territoire marin, urbain, paysan, on murmure que…

On retrouve sa liberté sans s’échapper des sentiers de randonnée…

Du bord de mer à la campagne, en passant par les mégalithiques, Carnac offre un vaste réseau de sentiers de randonnée balisés et variés.

Arpentons la ville grâce à l’un de ses 4 circuits de randonnée, allant de 5 à 18 km chacun, qui nous invitent à découvrir les lieux emblématiques et les trésors cachés de Carnac : ses 3000 menhirs, ses plages de sable fin, ses sites ostréicoles, ses parties parties boisées, ses chapelles

Lors de notre séjour responsable à Carnac, nous partons pour une balade sur le sentier des douaniers GR®34 de Port en Dro jusqu’à la pointe du Pô et le village de Saint Colomban. On admire la côte rocheuse, les plages de sable fin et la végétation environnante. Les ajoncs et les genêts qui bordent le chemin, offrent une odeur sucrée et des couleurs lumineuses. Sur la pointe des pieds, on observe les oiseaux migrateurs trouvant refuge dans l’Anse du Pô, un site naturel protégé et classé Natura 2000.

Pour préserver cette riche biodiversité, on utilise les sentiers identifiés et on adopte quelques gestes simples : on ne jette ni mégots, ni déchets et on ramasse les déjections canines.

On consomme local aussi naturellement que l’on savoure une crêpe…

Privilégier les circuits courts en consommant local et de saison, c’est favoriser l’économie locale et promet de beaux échanges avec les gens du coin. Rendez-vous au marché de Carnac et chez les producteurs locaux, à la découverte des produits du terroir et des savoir-faire locaux en partageant un moment convivial avec les producteurs et les artisans Carnacois.

En empruntant le chemin des douaniers, nous avons remarqué les parcs à huîtres de l’Anse du Pô. Alors, on aimerait en savoir plus sur les spécialités iodées d’ici. Savoir-faire transmis de génération en génération, la conchyliculture est une activité pratiquée depuis 1880 à Carnac. Les ostréiculteurs nous font découvrir leur métier et nous invitent à déguster leurs huîtres creuses et plates au gout de noisette. Sur leur exploitation, on profite aussi d’une vue imprenable sur l’Anse du Pô, ce petit bout de paradis niché au cœur de la baie de Quiberon.

Fans de sarrasin, on s’offre une pause gourmande dans l’une des crêperies de Carnac pour savourer une bonne galette typiquement bretonne, suivi d’une crêpe au caramel au beurre salé.

Nous allons ensuite goûter à une autre spécialité locale, le cidre de Carnac. Producteur de cidre depuis plusieurs générations, la cidrerie des Primevères nous accueille dans son magasin à la ferme où nous découvrons 3 types de cidre et d’autres produits issus d’une fabrication artisanale comme la gelée de pomme ou de cidre, le jus de pomme ou le vinaigre de cidre. L’endroit idéal pour rapporter un petit bout de Carnac chez nous.

Autre gourmandise locale qui s’invitera dans notre valise : les douceurs sucrées comme le kouign amann, le far breton, les biscuits et les gâteaux bretons.

On grave chaque instant dans sa mémoire, pas sur les pierres…

Carnac est célèbre dans le monde entier pour ces menhirs alignés sur 4 km. Ce patrimoine unique a traversé les millénaires. Et pourtant, les menhirs sont très fragiles car ils sont composés de milliers de petits grains de quartz, de mica… Ils sont naturellement soumis à un phénomène d’érosion qui est favorisé par une fréquentation importante.

Pour protéger ces géants de pierre et le paysage tout autour, les Alignements de Carnac ont été clôturés au début des années 90. Afin de réguler le flux de visiteurs et de permettre à la nature de reprendre ses droits, les sites sont accessibles par des visites guidées d’avril à septembre et en libre accès d’octobre à mars.

Durant notre visite, nous empruntons les sentiers balisés et suivons les conseils du guide pour limiter le piétinement des sols et éviter de fragiliser d’avantage les monuments.

Des sentiers pédestres sont accessibles toute l’année pour se promener autour des Alignements et admirer les célèbres menhirs. En suivant ces sentiers, on découvre aussi des sites mégalithiques comme le Géant du Manio qui est en visite libre et gratuite toute l’année.

En dehors des sentiers battus, on part à la découverte des mégalithes méconnus de Carnac : les Tumulus et Dolmens, sans oublier les menhirs le long des sentiers dans la campagne carnacoise.

Pour les protéger, on respecte les sites et la nature qui les entoure en faisant attention de ne pas monter sur les pierres et de ne pas jeter nos déchets dans la nature.