Chat with us, powered by LiveChat

Anaïd Demir

Journaliste, critique d’art et commissaire d’exposition, Anaïd Demir écrit pour des catalogues d’art et a collaboré à de nombreuses publications dans la presse artistique (Le Journal des Arts, The Art Newspaper, Beaux-Arts Magazine, L’oeil…). Elle a également été journaliste pour Radio Nova et Direct 8.
Elle est coauteure de l’unique monographie du cinéaste coréen Kim Ki-duk (Dis Voir, 2006).

Avec « Maison-Mère », elle signe son premier roman : À travers le récit littéraire et poétique d’une famille française d’origine arménienne affleurent les questions d’immigration, d’intégration, de transmission, mais aussi d’enfermement et de déterminisme social, ainsi que le choc culturel entre Orient et Occident, les rapports hommes-femmes, la place des femmes dans une structure clanique, mais aussi les chrétiens d’Orient.

Couverture livre Maison Mère de Anaïd Demir
Demir Anaïd copyright P Gayte

Ce récit sonne comme un retour à la matrice, aux origines, arméniennes ici, à l’enfance. Un retour à la « maison » au sens le plus symbolique du terme, au cœur d’une labyrinthique et étouffante demeure familiale dans laquelle la narratrice se voit contrainte d’emménager après un héritage. Un conglomérat d’espaces, de chambres, de corridors… dans lequel elle déambule, comme en apnée, au sein de visions qui la renvoient indéfiniment à son passé, essentiellement les années 80. Les pièces de la maison deviennent peu à peu comme les pièces d’un puzzle dont chaque morceau représente une part de son identité morcelée.

Qui sont les Arméniens, ce peuple encore relativement méconnu dont les racines remontent six siècles avant Jésus-Christ ? À travers des prénoms, des lieux, des chants et des danses, des coutumes ancestrales, des légendes du Caucase ou d’Anatolie peuplées de héros bibliques, de dieux et de déesses ou de simples troubadours nous apparaît tout un monde. Quant au génocide de ce peuple perpétré dans l’Empire Ottoman en 1915, il est abordé d’un point de vue psychologique, comme le point de départ d’un chaos interne, déteignant sur toute une lignée à travers les âges.

Une intrigue, sous la forme d’une chasse au trésor aussi : il s’agit de retrouver une photographie et de renouer avec le passé pour mieux se projeter dans l’avenir.